Objectif de 5 à 10 restaurants par an pour Holly's Diner

Héritier du concept du diner américain des années 50 en France, Holly’s Diner ambitionne d’élargir sa chaîne de franchise en ouvrant 5 à 10 restaurants par an.

Restaurant Holly's Diner Holly's Diner
Restaurant Holly's Diner

Les expériences ont forgé le fondateur

Damien Vallar, le fondateur vosgien, a entamé sa carrière en tant que juriste et directeur de développement chez McDonald’s en France. Fort de 9 ans d’expérience, il devient franchisé de la chaîne La Boucherie, avec 3 établissements à Orléans et à Tours. En août 2014, il commence à voler de ses propres  ailes en créant Holly’s Diner à Tours, plus précisément aux Deux-Lions, dans le centre commercial « L’heure tranquille ».

Il était une fois Holly’s Diner

Le concept du diner américain a inspiré son fondateur, mais il a adopté les codes gastronomiques actuels pour se mettre à la hauteur des autres établissements de sa catégorie.  Dès le départ, son établissement reflétait la grandeur avec une salle de 199 places assises, et une terrasse spacieuse pouvant accueillir 120 personnes. Un service de 412 couverts quotidiens en moyenne figure dans ses prestations. Des banquettes en vinyle roses, rouges et turquoise et un juke-box font office de mobilier dans la salle. Holly’s Diner à l’heure actuelle Depuis l’inauguration de son premier restaurant à Tours, Holly’s Diner a évolué. Bourges a accueilli le premier établissement franchisé en novembre 2015, tandis qu’un autre est implanté à La Rochelle depuis mai 2016. Cette même année, une autre unité en gestion directe, « Miami’s », a rejoint le rang de l’enseigne à Quétigny, Dijon.

La signature d’Holly‘s Diner

Le restaurant a adopté les tendances culinaires les plus prisées et les plus porteuses, pour ne citer que les burgers, les steaks house et le coffee shop. L’enseigne privilégie la collaboration avec des partenaires de proximité et invente ses propres recettes pour en faire un savoir-faire original et unique, à un prix moyen de 17 €. À ce titre, un maître artisan boulanger réalise les pains selon les recettes de la maison, avec des farines françaises de qualité. Des producteurs locaux fournissent la viande à partir de races spécifiques élevées en France pour les steaks. La préparation de la sauce Holly’s se fait dans sa propre cuisine pour rehausser les saveurs des plats. Pour les fromages, seuls les produits labellisés intègrent la cuisine, pour ne citer que le Comté, la Feta, le Camembert ou le Parmesan. Un artisan se charge de créer les glaces avec des produits naturels exempts d’additif ou d’arôme artificiel. Quant aux bières, les recettes ont été héritées des Américains, mais de fabrication artisanale locale. Pour tous les plats, la fraîcheur est de mise, et la préparation se fait à la commande dans la cuisine suréquipée par une équipe qualifiée.

Intégrer Holly’s Diner

Cette jeune chaîne ambitieuse projette d’ouvrir 5 à 10 restaurants par an. Dans cette perspective, elle recrute des franchisés qu’elle formera aux techniques du groupe. Elle les accompagnera pour accéder à tous les services et produits de l’enseigne. La réalisation de ce projet est soutenue par un emprunt de 100 000 € contracté auprès de la plateforme de financement participatif par la société Elvis & Co. Les prétendants pourront intégrer le rang des franchisés avec un droit d’entrée de 100 000 €, et une couverture d’aménagement de 2000 € par m². L’espace total doit être de 400 m² au minimum. Un enjeu ambitieux, mais réalisable… 
Elodie
Par

Elle aime tout ce qui rend service à la masse populaire comme les grandes chaînes de restauration rapide organisées en franchise. Elle s’est donc portée volontaire pour parler de ces enseignes où l’on s’offre une sortie restaurant sans se ruiner.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire