Les raisons du succès français de Mc Donald's

Actualité de Mc Donald's

Pourquoi Mc Donald’s a autant de succès en France ?

Intérieur d'un restaurant Mc Do Mc Donald's
Intérieur d'un restaurant Mc Do

Des éléments de réponse

Eleanor Beardsley, une américaine de passage en France, donne un élément de réponse en livrant ses impressions sur The Salt NPR’S Food Blog pendant qu’elle est attablée dans un McCafé pour prendre son petit déjeuner. Pour elle le Mc Do français est loin d’être un fast-food impersonnel où l’individualisme se manifeste pleinement et la vitesse grand V. Les clients prennent le temps de commander, de consommer tout en vaquant à d’autres occupations. C’est donc un lieu de restauration convivial mais également un lieu de loisir. En somme, le succès résulte d’une « francisation » exacerbée des points de vente Mc Donald’s.

McDo adapté au mode de vie des Français

En effet, les Français fréquentent les fast-foods à l’heure des repas et s’y comportent comme s’ils étaient dans un restaurant traditionnel : ils profitent pleinement de ce moment pour décompresser. Aussi,  Mc Do a dessiné l’architecture de ses établissements français de façon à ce qu’il rappelle un établissement traditionnel et a adapté ses prestations (service à table, bornes de commande confortables...). Sans compter la création du concept des McCafé. C’est ainsi que l’enseigne réussit à recréer cet atmosphère propre à la restauration en salle totalement aux antipodes de la restauration rapide, au plus grand plaisir des Français.

McDo répond aux exigences nutritionnelles des Français

Mais Mc Do jongle également avec la psychologie des Français d’après des chercheurs de l’université de Pennsylvanie. Les consommateurs Français sont quasiment obsédés par l’idée d’une nourriture saine et équilibrée préparée dans le souci du respect de l’environnement. Pour répondre à cette préoccupation et ainsi gagner le cœur des Français,  Mc Do a changé son image : le nouveau logo a un fond vert, sur la description des plats figure le nombre de calories qu’ils contiennent, les menus contiennent des fruits, la traçabilité des viandes et produits français est possible... pour ne citer que ceux là. Quick et Buffalo Grill adoptent la même démarche.

Et quid du Big Mac ?

Et en passant, il est bon de savoir que selon The Economist les Big Mac les plus chers sont proposés en Suisses (6,81$), en Norvège (6,79$), la Suède (5,91$), le Brésil (5,68$), le Danemark (5,37$) et l’Australie (4,94). Aux USA, le burger mythique de McDo est à 4,20$. A noter qu’il s’agit là d’un indicateur économique créé par The Economist. L’objectif est de faire une comparaison des pouvoirs d’achat dans le monde, grâce au prix de vente de l’un des burgers le plus vendu au monde. La valeur de référence retenue est le prix du Big Mac aux Etats-Unis. On laisse aux économistes de juger du sérieux et de la fiabilité de l’indicateur cependant que l’hebdomadaire britannique est convaincu que c’est un excellent produit de comparaison.
Elodie
Par

Elle aime tout ce qui rend service à la masse populaire comme les grandes chaînes de restauration rapide organisées en franchise. Elle s’est donc portée volontaire pour parler de ces enseignes où l’on s’offre une sortie restaurant sans se ruiner.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire